Annie Descôteaux

Biographie

Originaire de Québec, Annie Descôteaux vit et travaille à Montréal, où elle a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia en 2001.

Elle a présenté son travail dans des expositions individuelles à L’Œil de poisson à Québec en 2015, à AXENÉO7 à Gatineau en 2012 et à l’Atelier Punkt en 2009, ainsi que dans le cadre d’expositions collectives, notamment Stations, People, Eat, Drink de la commissaire Jeanie Riddle à la galerie Parisian Laundry et Champ amical du commissaire Michel Laforest présenté à l’Occurrence à Montréal en 2014, ainsi que lors de la 4e édition d’ORANGE, l’événement d’art actuel de St-Hyacinthe organisé par le Centre Expression en 2012.

© Annie Descôteaux, Solarium, 2014. Photo Guy L'Heureux.
© Annie Descôteaux, Solarium, 2014. Photo Guy L’Heureux.

Démarche

Le travail d’Annie Descôteaux repose sur le collage et l’assemblage de cartons de couleur découpés, ainsi que sur une fascination pour les relations parfois absurdes que l’on entretient avec les possessions matérielles. Pour elle, les objets du quotidien décrivent sous forme de charades ou de rébus plus ou moins intelligibles, des situations complexes ou des états d’âme. Leur mise en scène lui permet de poser un regard amusé, parfois déroutant, sur notre mode de vie et nos habitudes de consommation.

Descôteaux s’intéresse autant à la domestication de la nature qu’à notre usage de celle-ci. Depuis plusieurs années, elle tente de faire une critique personnelle de ces phénomènes à travers ses découpages et ses collages se combinant aujourd’hui à un intérêt pour l’installation. En effet, les objets qu’elle crée de toute pièce et la nature apprivoisée qu’elle met en avant révèlent d’étranges habitudes servant de point de départ à toutes sortes de scénarios autour d’accessoires stylisés.

Ne soyons pas dupes ! Dans un monde où l’obsolescence est programmée, les choses, plus instables qu’il n’y paraît, nous jouent des tours…

Projet

Dans le cadre du Symposium, Annie Descôteaux juxtaposera une panoplie d’objets usuels à ses œuvres sur papier afin de produire, au moyen de rapports d’échelle ambigus, une tension entre leur caractère réel et leur représentation. Fournitures de bureau, accessoires de sports, cigarettes et canettes de boisson gazeuse seront regroupés en des assemblages à première vue aléatoires, mais dont la trame narrative sera vraisemblablement scriptée.

Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.
Annie Descôteaux au 33e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.

Pour en savoir plus :

www.anniedescoteaux.com (en français)

Photo : Vincent Gagnon
Photo : Vincent Gagnon

 

© Annie Descôteaux, FormatsX, 2014. Photo Vincente Leduc.
© Annie Descôteaux, FormatsX, 2014. Photo Vincente Leduc.
© Annie Descôteaux, Jardin, 2014. Photo Guy L'Heureux.
© Annie Descôteaux, Jardin, 2014. Photo Guy L’Heureux.