Michèle Mackasey

© Michèle Mackasey, Wish-Home Neighbourhood (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Michèle Mackasey, Wish-Home Neighbourhood (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

MICHÈLE MACKASAY
Saskatoon (Saskatchewan)

Démarche

En tant qu’artiste, Michèle Mackasey se sent investie d’une certaine responsabilité sociale et ses œuvres offrent autant d’occasions de collaborations inclusives.

À une époque où l’attention des médias et du public se tourne vers les réfugiés de partout dans le monde, des migrants à l’échelle globale, elle se penche sur l’itinérance qui sévit au sein même du Canada et dans nos villes, afin de remédier à la négligence et à l’oubli dont sont victimes les sans-abri que nous côtoyons quotidiennement.

Projet

Lors du Symposium, Michèle Mackasey produira une autre série dans le cadre de son vaste projet Quartier Souhaits-chez-toits (Wish-Home Neighbourhood) réalisé grâce à la participation des visiteurs et en collaboration avec divers organismes communautaires et centres offrant un hébergement d’urgence.

L’ensemble sera composé de petites maisons fabriquées à l’intention des personnes sans-abri. Dans un certain mouvement d’empathie, les visiteurs seront invités à dessiner un logement pour une famille ou une personne seule, à partir du récit de leur situation personnelle. Fixées à une grille suspendue au plafond, les maisonnettes servant d’écrins aux dessins se déploieront ensuite de manière à reconstituer le faubourg d’une ville, soit un quartier de maisons-souhait, un rêve en voie de devenir une réalité. Une composante de l’œuvre sera constituée de petites maisons illuminées, la lumière témoignant que le logement est habité.

L’artiste oppose ainsi une certaine mobilité liée au luxe et aux privilèges de certains, à l’itinérance causant un stress quotidien énorme pour les individus et les familles qui ne bénéficient pas d’un logis.

Biographie

Née à Chibougamau au Québec, Michèle Mackasey vit et travaille maintenant à Saskatoon. Elle complète avec mention un diplôme en beaux-arts, dessin et peinture, au Ontario College of Art and Design, en 1991.

Depuis, elle a présenté son travail lors d’expositions individuelles, notamment Face à nous présentée à la Mendel Art Gallery de Saskatoon, puis en Saskatchewan à la Godfrey Den Art Gallery de Yorkton et la Grace Campbell Gallery de Prince Albert, et en duo avec Joe Fafard dans L’art fransaskois au Musée de la civilisation à Québec.

De 2012 à 2014, elle a participé à une résidence d’artiste de travail dans la communauté au sein du YWCA de Saskatoon. Elle travaille actuellement en collaboration avec le conseil de bande et les membres de la English River Dene Nation.

Pour en savoir plus :

michelemackasey.com

Photo : Yvan Lebel.
Photo : Yvan Lebel.
© Michèle Mackasey, Wish-Home Neighbourhood (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Michèle Mackasey, Wish-Home Neighbourhood (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
© Michèle Mackasey, Wish in the Dark (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Photo : Radio-Canada (Arrêt sur image).
© Michèle Mackasey, Wish in the Dark (en collaboration avec les résidents du YWCA ‒ Saskatoon), 2013. Photo : Radio-Canada (Arrêt sur image).