Thibault Laget-ro

© Thibault Laget-ro, Transmigration, 2015, acrylique sur toile, 180 cm x 240 cm. Photo : Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Thibault Laget-ro, Transmigration, 2015, acrylique sur toile, 180 cm x 240 cm. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

THIBAULT LAGET-RO
Grosrouvre (France)

Démarche

Thibault Laget-ro s’intéresse depuis plusieurs années au concept de liberté et à son expérience relative d’un individu à l’autre et en fonction de contextes culturels variés. Ses recherches plastiques opposent ceux qui vivent des événements qui portent atteinte à la liberté et leur violence corollaire, à ceux qui assistent à ces tensions, en différé à plusieurs milliers de kilomètres dans un grand confort.

Pour ce faire, il travaille en collaboration avec des reporters de guerre. Il s’est ainsi penché sur le conflit israélo-palestinien, le Printemps arabe et, plus récemment, sur la guerre en Syrie, avant que celle-ci ne devienne une préoccupation internationale.

Peu à peu, l’exode, cette fuite ultime pour échapper à la mort, s’est imposé comme préoccupation principale. Depuis, il tente de retracer ce périple, autour de la traversée de la Méditerranée, l’une des mers les plus périlleuses et redoutées.

Projet

Dans le cadre du Symposium, l’artiste explorera la notion de pied-à-terre dans un style pictural très graphique. S’inspirant des rues, des plages, des quais, des bateaux transitant au large de Baie de Saint Paul, il imaginera ces mêmes endroits accueillant en grand nombre des familles de migrants. Des lieux communs et connus, éléments du quotidien somme toute banals pour certains, seront montrés comme la promesse d’une vie meilleure pour d’autres.

En parallèle à ce constat et autour d’une démarche plus conceptuelle, il éditera une série de 200 passeports, autant de documents attestant d’une identité, d’une appartenance et de la jouissance d’une certaine liberté. Au fil de l’événement, ces 200 sésames distribués aux visiteurs leur donneront ainsi la chance de prendre conscience de leur position privilégiée. Avec le temps, ces documents s’abîmeront, ou seront volés ou perdus ; avec un peu de chance, ils traverseront des frontières. Cette chaîne ne sera pas éternelle et son étiolement soulignera que la liberté est aussi précieuse qu’éphémère.

Biographie

Né à Tokyo, Thibault Laget-ro est un peintre figuratif. Diplômé en économie de l’université Sorbonne I, il assiste aux ateliers d’Hubert de Chalvron et de Jean-Marc Thommen à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Il travaille ensuite avec le sculpteur Arnaud Kasper et poursuit son apprentissage dans le cadre d’une résidence à Santa Fe aux États-Unis.

Parallèlement à son activité de peintre, il a publié un recueil de nouvelles aux éditions Kalara en 2012. La même année, il a obtenu le troisième prix Daniel Walter de la nouvelle lors du festival Summerlied pour un autre ouvrage.

Pour en savoir plus :

laget-ro.com

Photo: Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
Photo: Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
© Thibault Laget-ro, Le départ, 2014, acrylique sur toile, 97 cm x 130 cm. Photo : Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Thibault Laget-ro, Le départ, 2014, acrylique sur toile, 97 cm x 130 cm. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
© Thibault Laget-ro, Nage à Alep, 2014, acrylique sur toile, 140 cm x 160 cm. Photo : Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Thibault Laget-ro, Nage à Alep, 2014, acrylique sur toile, 140 cm x 160 cm. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
© Thibault Laget-ro, Arrivée, 2015, acrylique sur toile, 80 cm x 80 cm. Photo : Avec l'aimable autorisation de l'artiste.
© Thibault Laget-ro, Arrivée, 2015, acrylique sur toile, 80 cm x 80 cm. Photo : Avec l’aimable autorisation de l’artiste.