Mitch Mitchell

© Mitch Mitchell, For Whom You Build, 2016, encre et papier, dimension variable. Photo Andréanne Godin.

Mitch Mitchell
Montréal, Québec

Démarche

Tablant sur les notions de copie, de travail fait à la main et d’objets manufacturés, Mitch Mitchell combine des références à l’histoire de l’art et des images de la culture de consommation de masse, qu’il réinterprète afin d’en souligner les valeurs esthétiques, historiques ou économiques.

Autour d’objets reconnaissables, représentatifs d’un savoir manuel ou d’objets manufacturés, son propos suscite un questionnement sur la valeur du travail, ou son caractère aliénant, sur la richesse ou la banalité des matériaux, et touche à des enjeux de consommation, de préservation du patrimoine et de distinction sociale.

Projet

Pendant toute la durée du Symposium, Mitch Mitchell copiera, avec des matériaux courants, une série de fauteuils historiques Louis XVI, à partir de techniques d’assemblages décrites dans les manuels de type « IKEA » ou « Structube ».

Le style Louis XVI correspond à un genre d’ameublement et de décoration en usage d’abord en France à compter de 1774, au début du règne du roi éponyme, jusqu’en 1785, tout juste avant la révolution française. Il s’inscrit dans un mouvement européen de retour au classicisme.

En utilisant la chaise Louis XVI, l’artiste soulève des questions liées à la réinterprétation de l’histoire, au classicisme, à l’art moderne et contemporain, et provoque une réflexion chez le spectateur sur les tensions sociales contemporaines entre riches et mal nantis. Il met aussi en avant les valeurs associées au savoir-faire artisanal et à la richesse des matériaux, auxquelles il oppose la banalisation des objets de consommation courante.

Biographie

Mitch Mitchell est né dans les prairies du Midwest des États-Unis, où il a obtenu un baccalauréat en beaux-arts de l’Illinois State University, avant d’obtenir une maîtrise en gravure à l’Université de l’Alberta.

Son travail a été présenté dans plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger, notamment à la Kelowna Art Gallery, à dc3 Art Projects à Edmonton, à Sporobole à Sherbrooke et à Vaste et Vague en Gaspésie. Il a également représenté le Canada à la Biennale de gravure de Douro, au Portugal (2010 et 2012), et lors de l’exposition de gravures canadiennes contemporaines présentée au Musée national des beaux-arts de Chongqing, en Chine.

Ses œuvres lui ont valu de nombreux prix nationaux et internationaux et font partie notamment des collections du Musée des beaux-arts de Boston et du Musée des beaux-arts de l’Alberta.

Pour en savoir pluswww.mitchmitchellart.com

Portrait de l’artiste. Photo: Andréanne Godin
© Mitch Mitchell, For Whom You Build, 2016, encre et papier, dimension variable. Photo Andréanne Godin.
© Mitch Mitchell, For Whom You Build, 2016, détail, encre et papier, dimension variable. Photo Andréanne Godin.
© Mitch Mitchell, Trinity Cantos, 2016, performance avec farine de rouille. Photogramme vidéo Andréanne Godin.
© Mitch Mitchell, Trinity Cantos, 2016, performance avec farine de rouille. Photogramme vidéo Andréanne Godin.