Karine Locatelli

© Karine Locatelli, Falaise (rivière du Gouffre), 2015, encre de Chine sur toile, 165 x 198 cm. Photo Louis Laliberté.

Karine Locatelli
Baie-Saint-Paul, Québec

Démarche

Paysagiste, Karine Locatelli explore son propre rapport à l’environnement urbain ou naturel en créant des paysages inspirés de ses sensations et de ses réflexions personnelles. Dessiner sur le motif devient donc pour elle une étape de réflexion essentielle lui permettant de bien saisir son environnement et d’entretenir avec lui un rapport affectif et sincère.

Dès lors, son processus de création passe par une observation directe de la nature et par la consignation de phénomènes étudiés en petits formats, pour se déployer en atelier dans de grands tableaux dessinés. Ses œuvres sont en quelque sorte la matérialisation des flâneries et des pensées que provoque et lui inspire le territoire de Charlevoix et plus largement du Québec, notamment par leur caractère nordique. Une représentation esthétique simple de prime abord, mais dont le propos touche à des réflexions plus vastes d’ordre sociologique, culturel ou politique.

Projet

En écho aux modifications constantes du territoire causées par des interventions humaines ou des phénomènes naturels, Karine Locatelli réalisera des paysages basés sur son expérience personnelle de la région de Charlevoix, des dessins de grande dimension accompagnés d’esquisses préparatoires exécutées sur le vif.

Elle créera ainsi un espace immersif donnant le sentiment d’un paysage panoramique enveloppant, dont certaines composantes reliées à des ficelles pourront s’animer au gré des manipulations de visiteurs. Ces dispositifs deviendront en quelque sorte une métaphore de l’intervention humaine sur le paysage.

S’inscrivant dans la tradition paysagiste et la pratique du pleinairisme propre à la région de Charlevoix, ce projet renvoie à l’histoire culturelle du lieu et la renouvelle. De plus, bien qu’actuels, les paysages représentés attesteront d’évènements passés qui ont modifié en profondeur le territoire, tout en proposant un questionnement sur sa fragilité et son devenir.

Biographie

Native de Lévis, Karine Locatelli dessine des paysages en s’inspirant de la nordicité du territoire québécois. Elle compte à son actif des expositions individuelles au Centre culturel Pauline-Julien à Trois-Rivières et au Carrefour culturel Paul-Médéric de Baie-Saint-Paul, ainsi qu’une dizaine de présentations collectives notamment à la galerie Art Mur à Montréal, à la galerie L’œuvre de l’autre à Saguenay et à Art’Chipel à Lévis. Elle a participé à des résidences d’artistes à l’Atelier de l’île à Val-David et à l’atelier Presse Papier de Trois-Rivières. Elle s’investit dans des projets favorisant la production artistique en région, dont la création de la résidence d’artistes Résidence nomade à Anticosti.

Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval et entame présentement une maîtrise en arts visuels à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Pour en savoir pluswww.karinelocatelliartsvisuels.com

 

Portrait de l’artiste                   Photo: Benjamin Méheust
© Karine Locatelli. 2017. Crédit Photo : René Bouchard.
© Karine Locatelli. 2017. Crédit Photo : René Bouchard.
© Karine Locatelli, Falaise (rivière du Gouffre), 2015, encre de Chine sur toile, 165 x 198 cm, détail. Photo Louis Laliberté.
© Karine Locatelli, Glaciel, 2016, 127 x 216 cm, projection vidéo sur toile. Photo Louis Moulin.
© Karine Locatelli, Les états transitoires, 2016, encre de Chine et encre aquarelle sur toile, 178 cm x 193 cm. Photo Louis Moulin.
© Karine Locatelli, Les états transitoires, 2016, encre de Chine et encre aquarelle sur toile, 178 cm x 193 cm. Photo Louis Moulin.