Lianne Ho

Née à Hong Kong.  Vit et travaille à Toronto (Ontario).

BIO

Formée comme architecte, analyste culturelle et scientifique à l’Université de Toronto, à l’Université Ryerson et à l’Université McGill, Lianne Ho est une artiste dont la pratique est en plein essor. Ayant d’abord présenté son travail au Museum of Contemporary Canadian Art en 2002, l’artiste accomplit un retour artistique avec Distorted Political Spheres.

DÉMARCHE

Dans sa pratique, Lianne Ho s’intéresse présentement aux thèmes de la simulation et de la réalité. Les sujets précis liés à cette dualité comprennent : 1) les fictions du système monétaire, comme les aspects spéculatifs irréels du crédit, la bourse et les devises mondiales ; 2) le climat politique déformé résultant des plateformes numériques Twitter et Facebook. Internet et les technologies numériques connexes ont joué un rôle important dans la sélection de ceux qui détiennent le pouvoir.

Cette exploration a commencé en posant la question suivante : À quoi ressemble l’espace pictural aujourd’hui ? La représentation de l’espace est fortement infléchie par le milieu numérique, et notre compréhension de l’espace par des moyens numériques est grandement incompatible avec la compréhension physique, en chair et en os, que nous en avons. Il résulte de cette exploration un archivage de la disjonction et de l’interaction entre les propositions du réel et du numérique, une métaphore réifiée de la condition actuelle du politique.

PROJET

Ho examine la disjonction entre des représentations photographiques réelles, trouvées, et leurs représentations sous forme de maquettes 3D de monuments politiques. Elle accomplit cet examen en filmant le processus de transformation de la représentation d’origine à sa forme finale pour en souligner la différence. L’image entre les deux est imprimée puis tracée sur une toile. Ces tableaux sont un document, l’archivage d’un état intermédiaire d’une métamorphose. Cette technique souligne l’interaction entre le réel et le numérique, de même que la nature versatile et insaisissable de la vérité dans un monde contenant des propositions à la fois réelles et virtuelles. Les tableaux illustrent notre condition contemporaine, où la réalité tangible est infléchie par l’invasion du médium numérique immatériel et non réglementé.

Photo Shih-i Liu

Capitol Hill, 2017, huile sur bois de bouleau, Courtoisie de l’artiste